Kazaal

bandeau_eau.jpg

Vous êtes ici :   Accueil » 1er Age
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://araksey.com/data/fr-articles.xml

1 - Genèse

Le néant frissonna.

Et de ce trouble, dans l'infinité obscure du Rien, apparût ARAW, le Temps. De son oeil unique et perçant, il scruta l'univers et ne vit Rien car il était seul. Alors, il compta et attendit.

Et tandis qu'il comptait les premières secondes du Monde, il lui vint à l'esprit que si autour de lui, tout n'était que vacuité, l'univers n'était donc pas si grand ; il était même tout petit car il était LUI.

ARAW se déchira et des pans de son corps en vagues d'éther il créa INAY la "forme", lourde, ténébreuse, apaisante.

De son oeil flamboyant qui insultait les plaines mornes du vide sidéral naquit ITAY, le "mouvement", léger, vif, pénétrant.

INAY ronde et immobile dormait. ITAY virevoltait autour d'elle dans une danse joyeuse et acrobatique espérant ainsi éveiller sa campagne. Il la toucha une première fois.

Elle grogna et de ce bruit naquit IMANOK, robuste et taciturne, l'ainé des Araklems, le dragon élémentaire régisseur de la Terre.

Et ITAY continuait sa danse, tel un moustique agaçant et insaisissable. Il la toucha une seconde fois.

De l'oeil d'INAY coula une larme. C'est ainsi qu'apparût KAZAAL, sage et secret, le cadet des Araklems, le dragon élémentaire régisseur de l'Eau.

Tandis qu'ITAY, accélérait sa course folle autour de sa bien-aimée endormie, il la toucha encore une fois.

Celle-ci poussa un soupir. De ce souffle jaillit ULTAHIR, majestueux et fier, le troisième des Araklems, le dragon élémentaire régisseur de l'Air.

INAY était presque éveillée maintenant. Ses trois enfants l'attendaient. ITAY fit une ultime pirouette et la toucha une dernière fois.

INAY ouvrit les yeux et d'un flash de lumière éblouissant naquit MAKAR, brillant et fougueux, le benjamin des Araklems, le dragon élémentaire régisseur du Feu.


 

2 - Les premières heures du monde

Comme l'avait souhaité ARAW, les acteurs prenaient place sur la grande scène du théâtre d'un monde nouveau. Une famille mais point de décor.

INAY dit : "Je vous ai engendrés. Je suis fatiguée. Modelez un monde selon vos désirs. J'admirerai le fruit de vos efforts à mon réveil."

ITAY dit : "J'ai beaucoup dansé pour permettre votre naissance. Je suis fatigué. Donnez vie à ce monde et administrez-le à votre guise. J'admirerai le fruit de vos efforts à mon réveil."

Les quatre dragons furent ainsi livrés à eux-même mais aucun ne manquait d'envie ni d'idées. Ils étaient de caractères différents mais de puissances égales. Comme plus rien ne naîtrait du vide, ils comprirent que ce serait par le sacrifice de leur énergie-propre qu'ils pourraient créer ce monde dont leur avait parlé leurs géniteurs. Et il fût ainsi fait.

IMANOK créa le socle du monde en forme de disque. Mais sa surface était irrégulière et imparfaite car il pestait souvent d'insatisfaction devant son oeuvre et un seul de ses grognements suffisait à craqueler la terre, créant montagnes et abîmes. Pour apaiser son frère, KAZAAL remplissait les failles avec son eau, masquant ainsi les rides et les sillons, lissant le flanc des reliefs, faisant courir torrents et rivières.

ULTAHIR, avec sa délicatesse naturelle, déposa sur l'oeuvre en construction un dôme d'air transparent et pur. Puis d'un souffle, il créa tous les vents, de la plus douce brise à la plus violente tempête.

MAKAR, qui n'avait encore rien fait et observait avec intérêt le travail de ses ainés décida d'éclairer ce monde. Il créa Wam, l'astre du jour et lui donna un mouvement éternel de tel sorte qu'il éclaire tour à tour toutes les parties du monde. Il créa aussi les étoiles pour rendre les nuits plus belles.


 

3 - Le conflit des Dieux

Les Araklems regardèrent leur travail. Le résultat était d'une grande beauté mais ils sentaient que quelque-chose manquait. Certes, ils avaient accompli la volonté de leur mère. Celle-ci serait fière d'eux quand elle sortirait des brumes de son long sommeil mais où était la "Vie" dont avait parlé leur père ?

Face à cette question sans réponse, MAKAR ne put retenir longtemps sa frustration. Il voulait réveiller ITAY mais IMANOK s'interposa et le Feu frappa la Terre. Le sol rougit, se souleva et explosa. La lave jaillit des entrailles mortifiées du monde nouveau. Du plus monstrueux des volcans sortit ARPAL le rougeoyant, tel un dieu enfanté des flammes de l'enfer.

IMANOK, blessé dans sa chair et dans son orgueil, contint pourtant sa colère tandis que KAZAAL soignait ses plaies. L'Eau s'insinua dans la Terre. Les rivières creusèrent des canaux chargés de limon, les eaux stagnantes formèrent des marais et dans l'un d'entre eux naquit sans bruit et sans forme, OGON.

Pendant ce temps, ULTAHIR tentait de calmer la fureur de son jeune frère. MAKAR voulait bien faire mais il était trop impulsif. L'Air embrassa le Feu de son étreinte bienveillante et se remplit d'éclairs. Violents, insaisissables, ils déchiraient l'atmosphère dans un spectacle de lumière à la fois sublime et terrifiant. Dans un fracas sans pareil apparût CHERLIK, éblouissant.

Soulagés mais épuisés, l'Air et l'Eau s'étreignirent à leur tour et le monde naissant fut totalement noyé dans un épais manteau de brume. Quand le nuage se dispersa enfin, AZEL était là, attendant patiemment son heure.


 

4 - Les semeurs de Vie

Le monde était toujours désert mais il était désormais habité par quatre nouveaux dragons élémentaires : les Arakxims. Nés du conflit de leurs pairs, ils vinrent humblement se présenter :

OGON dit : "La vie est un mélange."

ARPAL dit : "La vie est un cycle."

AZEL dit : "La vie est un lien."

CHERLIK dit : "La vie est un mouvement."

Puis de concert, les Arakxims demandèrent : "Frères, laissez-nous animer votre oeuvre et nous la régirons selon vos souhaits."

Les Araklems cédèrent bien volontier à cette requête et surveillèrent l'évolution du monde d'un regard bienveillant. Fatigués, ils finirent à leur tour par s'endormir.


 

Fin du 1er âge.


Date de création : 06/12/2015 21:31
Catégorie : -
Page lue 85558 fois

Calendrier
Visites

 2230833 visiteurs

 21 visiteurs en ligne

Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  Nombre de membres 9 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Visites

 2230833 visiteurs

 21 visiteurs en ligne

Vous êtes ici :   Accueil » 1er Age
Texte à méditer :  

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.